Les enjeux de la loi Pinel

Comme tous les dispositifs de défiscalisation immobilière, la loi Pinel répond à certains enjeux nationaux définis par le gouvernement. Dans sa lutte contre la crise du logement, la loi recouvre tant un aspect économique qu’un volet social.

Encourager l’investissement locatif

Dans un premier temps, la loi Pinel récompense les investissements immobiliers dont les biens sont destinés à la location par une réduction d’impôt. Celle-ci est d’ailleurs plus avantageuse si la durée de l’engagement locatif est plus longue : 12 % de l’investissement de départ pour 6 ans de location, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans d’engagement.

Promouvoir la construction de nouveaux logements

C’est l’immobilier neuf qui est avant tout concerné par le dispositif Pinel, même si, dans une certaine mesure, les biens anciens et les locaux peuvent aussi être éligibles. Toujours est-il que les programmes de construction neufs fleurissent sur les zones tendues du territoire en matière d’immobilier sous l’impulsion de ce dispositif. Pour les investisseurs, cela représente un vivier de biens dans lesquels investir ; pour les locataires, ils ont à leur disposition désormais des logements neufs, de qualité et peu énergivores.

Proposer une offre de logements intermédiaire

Défiscalisation Pinel

Grâce à des plafonds de loyers et de ressources annuelles des locataires, la loi Pinel contribue à développer une offre de logements intermédiaire. Les habitations qui sont louées en loi Pinel seront en effet accessibles au plus grand nombre et se substituent aux logements sociaux auxquels tous n’ont pas accès.

Aider les Français à devenir propriétaires

Enfin, la mesure s’adresse aux contribuables qui souhaitent se constituer un patrimoine immobilier à moindres frais. Grâce à une réduction d’impôt pouvant atteindre 63 000 € et des loyers perçus de façon continue, les investisseurs financent au mieux leur investissement et deviennent propriétaires, même sans apport ou avec un faible effort d’épargne.